Logo Cidihca

CIDIHCA - Centre International de Documentation et d'Information Haitienne, Caribéenne et Afro-Canadienne

Émile (Milo) Ollivier

"Québécois le jour et Haïtien la nuit", comme se plaisait à le répéter Émile Ollivier, écrivain, professeur, chercheur militant, né à Port-au-Prince le 19 février 1940, il meurt à Montréal le 10 novembre 2002.

En 1958, il fait le choix d'une carrière d'enseignant et entre à l'École Normale Supérieure de l'Université d'Haïti , section philosophie. Il enseigne la philosophie dans un collège de Pétionville , fait du théâtre à la radio avec Anthony Phelps , écrit et milite contre la dictature de François Duvalier , ce qui lui vaudra la prison. Il fait un exil en 1965 et après un séjour à Paris part pour le Québec, cette terre brûlée de glace. C'est à Amos en Abitibi qu'il s'installe. Il enseigne à l'École normale d'Amos, s'implique dans la communauté, donne des cours d'art oratoire à la Chambre de Commerce d'Amos et participe à un cercle de cinéphiles locaux.

En 1968, on le retrouve professeur de littérature française à la polyvalente de Beauharnois. Il continue toujours de militer contre la dictature de Duvalier. En 1972 il est responsable de l'animation conseil , un programme d'éducation populaire du Ministre de l'Éducation. Il termine une seconde maitrise à l'Université de Montréal en sociologie , la première est obtenue à l'Université d'Ottawa. Il obtient son doctorat à l'UDM avec une thèse sur les problèmes d'alphabétisation et de sociologie de l'Éducation des adultes.

En 1976, il devient l'adjoint du directeur général de la Télé Université et responsable du Bureau de Montréal. Il sera engagé comme professeur à la Faculté des Sciences de l'éducation de l'Université de Montréal. Il devient aussi membre de la direction du Centre de Recherches Caraïbes de l'Université de Montréal. Il collabore à plusieurs ?? ( Sociologie et Société, Anthropologie et Société, Le Devoir, La Presse etc...) .

Avec d'autres intellectuels de la diaspora haïtienne, il fonde deux revues à Montréal , Nouvelle Optique et Collectifs Paroles.

Il écrit en collaboration plusieurs ouvrages dont

"Quebecois by day, Haitian by night " this is how, Emile Olivier, author, professor and militant investigator referred to himself. He was born in Port-au-Prince on February 19, 1940 and died in Montreal on November 10 2002.

In 1958, he chooses teaching as a career and enters the education department of the University of Haiti. He then teaches philosophy at a school if Petionville, he gets involved in the theatre with Anthony Phelps, writes and joins the opposition to François Duvalier’s dictatorship for which he was jailed. He goes into exile in Paris and in 1965 moves to Quebec and land burned by ice. He settles in Amos, Abitibi. There, he teaches education and gets involved in the community. Among other things, he teaches speech at the chamber of commerce of Amos and becomes part of the local club of movie enthusiasts.

In 1968, he teaches French literature at the comprehensive education institution of Beauharnois. He continues to make opposition to the Duvalier regime. In 1972, he is put in charge of a program wide education program by the Education Ministry. After a Master’s degree in Ottawa, he gets a second degree in sociology at the University of Montreal. He gets a Phd from the University of Montreal with a dissertation on problems of education and the sociology of adult education.

In 1976, he becomes associate director general of Tele University and heads the Montreal office. He teaches at the Education department of the University of Montreal and becomes a board member of the Center for Caribbean Research at the same university. He writes for various publications: Sociologie et Société, Anthropologie et Société, Le Devoir, La Presse etc... .

With other Haitian intellectuals of the Diaspora, he created two magazines in Montreal: Nouvelle Optique and Collectifs Paroles.

He co-authored several books among which there are :

Il mène parallèlement une carrière de romancier . Il publie cinq romans :

He also wrote several novels. Five of them have been published : :

Il publie deux recueils de nouvelles :

Two books of short stories were also published :

Il publie aussi

He also publishes

Ses oeuvres publiées au Québec et en France par Albin Michel , Gallimard, Boréal et L'Hexagone ont été traduits en anglais, allemand, italien, japonais. Le Paysage de l'Aveugle a été adapté au théâtre à Paris , en Afrique, à la Guadeloupe et à la Martinique.

Ses oeuvres font aujourd'hui partie du cursus des études littéraires des Universités Nord Américaines. Émile Ollivier à reçu de nombreuses distinctions. Il a été :

  • - Membre du Conseil des Arts de Montréal et de l'Académie des lettres Québécoises
  • - Premier Prix du journal de Montréal pour le roman " La discorde aux Cents Voix " en 1987.
  • - Grand Prix littéraire de la ville de Montréal pour le roman : Passages (1991)
  • - Chevalier de l'Ordre national du Québec (1993)
  • - Prix de ville de Chesbourg pour le roman Passages (1991)
  • - Prix Caibeb de la Caraïbe pour le roman Les urnes Scellées (1995)
  • - Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres de la République ?
  • - Président de l'Institut Canadien d'éducation des Adultes (1998)
  • - Décoré de la ville de Paris. ? Vermeil (1999)
  • - Docteur Honoris Causa de Saint-Michael's College (Vermont 2001)
  • - Prix Diversité Culturelle décerné à titre posthume par l'Université de Montréal (Mars 2007) .

Un mois avant sa mort l'UDM le nomme : Professeur Émérite. En 2004 le Conseil de la langue française dont il fut membre et le (? = secrétariat) aux affaires intergouvernementales ont créé le Prix Émile Ollivier qui récompense une oeuvre publiée en français par une maison d'Édition francophone du Canada. En 2006 , l'ICEP, institut de coopération pour l'éducation des adultes crée le Prix Émile Ollivier pour l'engagement social en éducation qui est attribué en octobre 2006 à Monsieur Claude Ryan à titre posthume.

His works published in Québec and in France by major publishing companies: Albin Michel, Gallimard, Boréal and L'Hexagone have been translated in English, German, Italian and Japanese. His Le Paysage de l'Aveugle was adapted for the theatre in Paris, in Africa as well as in Guadeloupe Martinique.

His works are now studied in various literature programs in North American universities. Émile Ollivier has received several distinctions.

  • - Member of the Art Council of Montreal and of the Académie des lettres Québécoises
  • - Journal of Montreal’s first prize for his novel " La discorde aux Cents Voix " in 1987.
  • - Grand Literary prize of the city of Montreal for the novel : Passages (1991)
  • - He is also Chevalier de l'Ordre national du Québec (1993)
  • - Prix de ville de Chesbourg pour le roman Passages (1991)
  • - Prix Caibeb de la Caraïbe for the novel «Les urnes Scellées» (1995)
  • - Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres de la République
  • - Président de l'Institut Canadien d'éducation des Adultes (1998)
  • - Décorated by the city of Paris –Vermeil 1999)
  • - Docteur Honoris Causa of Saint-Michael's College (Vermont 2001)
  • - Prize of the cultural diversity given to him after his death by the University of Montreal (Mars 2007) .

One moth before he died, the University of Montreal named him: Professeur Éméritus. In 2004, the Conseil de la langue française of which he was a member and the Secretary for intergovernmental affairs created the Emile Olivier Prize celebrating a work published in French by a French Publishing house in Canada. In 2006, the ICEP (Institut de coopération pour l'éducation des adultes) also created Émile Ollivier Prize to honor someone’s dedication in education. In October of that same year, the prize went posthumously to Mr Claude Ryan.

page accueil/home

haut de page / top of page