Logo Cidihca

CIDIHCA - Centre International de Documentation et d'Information Haitienne, Caribéenne et Afro-Canadienne

Les haitiens dans l'audio-visuel au Canada

La présence des haitiens dans tous les domaines de ce que l'on peut appeller l'audiovisuel (presse, cinéma, télévision, théatre, édition de livres) est impressionante.

Professionnels : le docteur Louis RoyIntellectuels : Max Chancy, Claude Moise Écrivains : Anthony Phelps, Serge Legagneur, Gérard Étienne, Ghislaine Charlier, Émile Ollivier, Roland Morisseau et Jean RichardArtistes : Eddy Toussaint, Joe Trouillot, Kesner Hall, Nono Lamy, Guy Durosier

La création de maisons d'édition comme Nouvelle Optique, de revues comme le collectif Paroles, de la maison de production de disques Caliban, la Société de recherche et de diffusion de la musique haïtienne (Claude Dauphin, Robert Durand, Frank Fouché), la mise sur pied de l'émission La Voix d'Haïti (1975) à Radio- Centre- Ville, la formation de groupes féministes sont autant de signes d'une vie intellectuelle florissante dans cette communauté en pleine formation.

Toute une série d'artistes, humoristes et musiciens montréalais d'origine haïtienne percent sur la scène montréalaise et ailleurs. À Montréal, le rap et le Hip Hop deviennent une véritable culture urbaine en vogue parmi la jeune génération avec ses formes d'expression, sa musique (rap, reggae, baet-box, etc.), son art graphique (tags, graffitis) et sa danse.

NOMS EN FILIGRANEMichaëlle Jean, Luck Mervil, Stanley Péan, Anthony Kavanagh, Mélanie Renaud, Brunny Surin et Dany Laferrière.Musicien Ewald M, guitariste de jazz Harold Faustin, batteur Serge R, chanteur Luck Mervil, chanteuses Yannick Dutelly et barbara Guillaume, de Mélanie Renaud. Anthony Kavanagh Groupe Muzion

La présence affirmée des haïtiens à la fin des années 1990 dans le paysage montréalais provoque des sentiments contradictoires.

On admire la lectrice de nouvelles Michaëllle Jean, l'écrivain Émile Ollivier, le poète Joël Des Rosiers professeur à l'Université de Montréal et membre de l'académie canadienne française des Lettres,ainsi que Dany Laferrière gagnant du Grand Prix de la ville de Montréal.

C'est aussi l'époque où le public montréalais applaudit les exploits sportifs de l'athlète Brunny Surin. Mais on craint aussi les gangs de rue dans le quartier Saint- Michel et suer la rue Bélanger. De nouveaux leaders comme Kéder Hyppolite, Jean-Claude Icart, Marjorie Villefranche, Celitard Toussaint et Fabienne Pierre Jacques ont émergé dans la communauté.

De nombreux organismes professionnels deviennent de plus en plus présents dans les milieux haïtiens comme, par exemple, les associations des ingénieurs, de juristes et de médecins. On assiste à un bouillonnement culturel.

Haitians in the audiovisual field

The number of haitians involved in what is called the field of audio visual (press, movie, television, theatre and publishing) is impressive.

Professionals : Der. Louis Roy, Intelectuals : Max chancy, claude Mise; Authors : anthony Phelps, serge Legagneur, Gérard Étienne, Ghislaine Charlier, Émile Ollivier, Roland Morisseau et Jean Richard Artistes : Eddy Toussaint, Joe Trouillot, Kesner Hall, Nono Lamy, Guy Durosier

The founding of publishing companies like Nouvelle Optique, of magazines like the group enterprise Paroles, of the record production company Caliban, of the society of research and diffusion of Haitian music (laude Dauphin, Robert Durand, Frank Fouché), undertakings such as the program La Voix d'Haiti (1975) on Radio-Centre-Ville, the creation of feminist associations are many indications of the intellectual life flowering in this growing community.

Many artists, comics and musicians of Haitian origin have gained fame on stages in Montreal and elsewhere. In Montreal, in particular, Rap and HHip Hop have become an major element of urban culture expressed in music (rap, reggae, beat-box, etc.) graphic art (tags, graffiti) and dance and adopted by the young generation. Many names are often heard, Michaelle Jean, Stanley Péan, Anthony kavanagh, Melanie Renaud, Bruni suirn and Dany Laferrière. There are also musicians: Ewald M. gutar jazz, harold ffaustin, percussions, Serge R, Luck Mervil, Yannick Dutelly and Barbara guillaume, Mealnie Renaud and the Muzion group

The presence of Haitians at the end of the 1990's in the Montreal landscape is seen with mixed feelings.

The news Anchor Michaelle Jean is appreciated, so are the author Emile Olivier, the poet Joel Des Rosiers, professor at the University of MOntrea, and member of the French Canadian Academy of letters, Dany Laferrière, winner of the Grand Prix of the city of Montreal.

It is also the time when the public in Montreal hails the accomplishments of Brunny Surin the athlete. Yet, street gangs are feared in the neighbourhood of Saint Michel and on Belanger street. New leaders emerged in the community like Keder Hyppolite, Jean-Claude Icart, Marjorie Villefranche, Celitard Toussaint and Fabienne Pierre.

Many professional organisations were created in the Haitian community like the Associations of engineers, of lawyers and of doctors. There is a true cultural outburst.

Religions

haut de page / top of page