Logo Cidihca

CIDIHCA - Centre International de Documentation et d'Information Haitienne, Caribéenne et Afro-Canadienne

À René Depestre

Tonton Macoute

Espèce canine répandue en Haïti à l’époque quadrupède.

Exemplaire trouvé dans l’étable présidentielle parmi les ruines envahies d’herbes du palais

(Port-au-Prince)

Lors d’une émeute populaire on lui a enlevé la patte gauche en face du Champ de Mars. Il lui reste peu de jours à vivre en raison du coup de machette qui lui a ouvert le front.

On lui prépare une vitrine au musée d’histoire naturelle.

To René Depestre

Tonton Macoute

Dog specie common in Haiti during the quadruped period..

Specie found in the presidential animal shed among the ruins of the palace covered with grass

(Port-au-Prince)

During a popular uprising across the Champ de Mars, his left foot was cut off. He has very little time left to live because his forehead was split open with a machete.

A window display is being prepared to exhibit him at the museum of natural history.

Nicolas Guillen.
* Tonton Macoute: tonton= oncle; macoute = sorte de havresac en paille tressée en usage dans les campagnes d’Haïti.
Autrefois un tonton macoute était un croquemitaine dont on menaçait les enfants haïtiens pour les effrayer. Le peuple d’Haïti désignait ainsi les membres de la sinistre police politique du tyran François Duvalier. (Note du traducteur.)
* Tonton Macoute: tonton= uncle; macoute = Sort of shoulder bag made of straw commonly used in the countryside of Haiti.
Long ago, a tonton macoute was an ogre they threatened to call as a mean to frighten Haitian children. The name was then used by the people to speak about the sinister political police of the tyran Fançois Duvalier. (Note du traducteur.)
Pour voir la vidéo du Défilé Macoute -- Cliquez ici / Click here- To see the video fo the macoute parad
Pour voir écouter la musique de Duvalier -Cliquez ici / Click here- To listen to the Duvalier music

Les Tontons macoutes et les Fillettes Lalo de François Duvalier

Les images de cette exposition nous ramènent à une époque troublée de notre histoire, à un moment où des tentatives de réécriture de l’histoire visent à banaliser la période de la dictature de François Duvalier. Il est nécessaire de se souvenir non seulement pour les victimes des macoutes, mais aussi pour ceux qui sont nés après et n’ont pas connu cette période, ceux pour qui ces images seront indispensables mais insuffisantes.

Ces photos tirées de la collection du Cidihca, ont en effet quelque chose de gênant, si elles dérangent c’est que le Duvaliérisme nous reste encore sur les bras.

The Tontons macoutes and the Fillettes Lalo of François Duvalier

the pictures in this exhibition take us back to a troubled period in our history, a moment when tentatives of rewriting history tend to rid the Duvalier regime of its cruelty. It is necessary therefore to remember not only for the victims but also for those who were born after and thus have not lived this period, those for whom these images are necessary but insufficient.

Taken from the collection of the Cidihca, they may make the viewer uneasy and if indeed they disturb, it means that we still have not yet gotten over.

L’imaginaire est constituant de tout pouvoir. En désignant les volontaires de la sécurité nationale créée par François Duvalier en 1959 sous le vocable de Tontons Macoutes et de Fillettes Lalo, le petit peuple ne s’est pas trompé. Le VSN prenait le  relais de figures de la mythologie haïtienne. Macoutes et fillettes Lalo sont des figures du mal, emblèmes de ce que trame le destin contre nous. À revoir ces images, il nous est resté quelque chose de cette malédiction. En effet, le phénomène du macoutisme relève d’un espace maudit où sont remis en cause les principes d’organisation de la société. Chef tout puissant, François Duvalier leur avait livré le pays, pas une section rurale, pas un quartier populaire où ils ne sévissaient.
One cannot dissociate the imaginary from the power. By calling Tontons Macoutes and Fillettes Lalo the «volontaires de la sécurité nationale» created by François Duvalier in 1959, the people made no mistake and gave them roles otherwise attributed to figures of the Haitian mythology. Macoutes and Fillettes Lalo are evil figures, emblems of what destiny had in store for us. Looking at these pictures, the curse comes to mind. In deed, the Macoute phenomenon comes from distressed time when basic principles of the organisation of our society were thrust aside. Supreme ruler, François Duvalier had turned over the country to them and they controlled borough and villages alike.
Au macoute, cet être de terreur, notre imaginaire a conféré la dimension mythique du mal.

Le macoute est porteur de mort et de violence. La présence du macoute génère la peur, il est le terrifiant porteur de la fatalité. Le dictateur avec ses parades de macoutes imposait dans l’imaginaire populaire la représentation d’un pouvoir indestructible. Les défilés de macoutes avaient pour fonction de faire croire à la force du régime, car le pouvoir au-delà de ses aspects matériels est aussi mise en scène, théâtre, illusion. C’est là un des fondements du pouvoir de François Duvalier. La coutume de voir le dictateur accompagné de ses macoutes devait inspirer le respect.

Our Imagination has given over time to the Macoute, this scary figure, the mythical dimension of evil.

He bring death and violence. His presence generated fear, he caused fatal outcomes. When parading his Macoutes, the dictator was stressing the fact that his power was indestructible. These parades were aimed at making people believe in the power of the regime because, beyond its material aspects, power is also a question of pseudo theatrical production, of illusion. This was the basis of François Duvalier’s power. The practice of seeing the dictator surrounded by his macoutes was aimed at inspiring respect.

Ces photos, en les regardant avec la distance que nous donne le temps, nous montrent le misérabilisme de tous ces petits chefs qui nous faisaient trembler. S’il nous faut explorer cette période, c’est qu’il faut errer dans les décombres du duvaliérisme pour que les ombres des macoutes cessent enfin de nous hanter.
These pictures, with the distance created by time show us the sordid aspect of these petit chiefs who frightened us. By exploring these times, we will roam through the ruins of the Duvalier era and make it so that the idea of the macoute no longer haunts us.
page accueil/home

haut de page / top of page